Ma carrière n’est pas un long fleuve tranquille 

La vie professionnelle, c’est une aventure en soi ! On croit souvent qu’il nous faudra simplement partir d’un point A pour aller vers un point B. Que notre job idéal nous attend nécessairement quelque part. Que la voie est toute tracée si l’on sait où aller… 

Mais en fait non ! Les carrières linéaires, ce n’est plus obligatoirement la norme et, aujourd’hui, on ne fait plus forcément le même métier toute sa vie. Le monde du travail évolue à la vitesse de la lumière, les attentes des individus aussi. Libre à vous d’expérimenter plusieurs transitions professionnelles. À votre façon !

Pour commencer à dessiner votre champ des possibles, il est d’abord nécessaire de faire le point : définir votre point de départ, analyser votre situation et comprendre vos attentes du moment au travail pour valider ou invalider l’idée d’une mobilité. 

Pour vous y aider, nous vous proposons une démarche en plusieurs étapes dans le guide mobilité, véritable carnet de bord pour accompagner votre réflexion :

Un exemple d’exercice du Guide Mobilité : 

La courbe du changement est un modèle qui a été théorisé par la psychiatre et psychologue suisse Elisabeth Kübler-Ross. Il sert de référence dans l’explication de tout processus de cheminement intérieur et est notamment célèbre pour expliquer les différentes phases du deuil. Il peut se transposer à tout changement professionnel dans une logique de mobilité ou plus largement d’adaptation professionnelle (dans le cadre d’un nouveau projet, d’une organisation différente, de l’accueil de nouvelles recrues par exemple)…

Cette courbe est particulièrement utile lorsqu’il s’agit de se situer dans un processus de changement. Néanmoins, même si vous n’êtes pas ou pas encore engagé dans une dynamique de changement, cette grille de lecture peut s’avérer pertinente pour définir votre point de départ et identifier votre état d’esprit du moment.

Voici quelques questions pour vous aider à vous positionner :

  • dans quelle phase de la courbe je pense me situer aujourd’hui, vis-à-vis de ma situation actuelle ou de mon projet de mobilité professionnelle ?
  • pourquoi ? Qu’est ce qui me permet de l’affirmer ?
  • ai-je plutôt le sentiment d’être en zone de confort ou d’inconfort ?
  • quelle est ou quelles sont les émotions que je ressens ?